Un mois de blogging

Voilà, ça fait maintenant un mois que je me suis lancé dans l’arène, que j’ai plongé dans le monde impitoyable des blogs de sciences sociales et que je déverse mes réflexions diverses et variées à la face d’un monde de plus en plus ébahi… Le bon moment pour faire un premier bilan de l’expérience, donc.





Commençons par quelques chiffres. J’ai publié la première note le 1er juillet dernier. Depuis, Xiti me dit que 3 290 personnes sont venues voir de quoi il retournait. Evidemment, je manque quelque peu de points de repères. Mais j’ai quand même l’impression que c’est un gros chiffre. En tout cas, quand j’ai découvert, au retour d’un séjour parisien, le nombre de personnes passées sur le site pour la première « vraie » note (sur la délinquance des jeunes) – 1 048 en une semaine – ça m’a fait un choc. Je m’attendais plus à une centaine de visites. Bon, je vais pas faire la fine bouche non plus, hein.

Ceci dit, ce chiffre n’est pas homogène sur la période. Il est principalement gonflé par les semaines du 9 et du 16 (1616 visites). A partir de la semaine du 23, on retombe à un nombre de visite plus modeste, soit environ 300.

En fait, c’est surtout le succès des billets sur la délinquance et sur la grève qui explique ces résultats. Je les ai retrouvé repris un peu partout, parfois sans référence à mon blog pour le second, sur la toile. Quelques autres blogs ont eu la gentillesse de les donner en lien – je remercie donc Baptiste Coulmont, Libertés Réelles et Formes Vives. Des sites divers ont également donné les liens : des forums socialistes, un site anarchiste, des appels à la mobilisation… Je ne partage certainement pas les idées de tous ceux qui ont réutilisés ces billets. Mais je suis néanmoins content de les voir repris de la sorte. C’est surtout le site rezo.net qui m’a apporté le plus de visite. Je les remercie également.

Ce succès s’explique dont facilement : mes notes ont été utilisées comme arguments pour critiquer le gouvernement. Je précise donc que ce n’est pas là leur but premier, qui était plutôt de revenir sur des lieux communs et d’attirer l’attention sur des problèmes méconnus. Mais ce n’est cependant qu’ainsi que les sciences sociales peuvent être utiles : en étant reprises par les acteurs, que ce soit pour lutter, comme ici, ou pour autre chose. Si à partir de résultats scientifiques solides, on peut parvenir à construire des politiques et des actions efficaces qui traduisent de véritables choix, ce sera tant mieux. Si ce blog peut y participer à son échelle minuscule, j’en serais satisfait.

Par contre, les notes sur le suicide et le terrorisme ont connu un moindre succès, malgré quelques reprises sur d’autres blogs – Libertés Réelles encore et Art de Changer. Sans doute sont-elles moins utilisables politiquement parlant. On verra quel destin aura la dernière, sur la « diversité » du gouvernement.

Passons à un à-côté plus amusant : les requêtes google qui ont permis d’arriver sur mon blog. Tout d’abord, je dois dire que je suis assez impressionné par le nombre de personnes qui arrivent ici en tapant « une heure de peine » : 19 personnes sur le mois ! Le deuxième plus gros score après « [-] » d’après Xiti – si quelqu’un sait ce que signifie ce [-], je serais content de l’apprendre. J’espère que ces 19 personnes recherchaient toutes mon blog, parce que sinon c’est assez bizarre comme recherche (je ne suis pas un as du marketing, je l’avoue). Les requêtes concernant la grève en France – avec différentes formulations et différentes orthographes – viennent ensuite, suivis par celles sur la délinquance juvénile.

Au rayon des requêtes bizarres, j’ai eu deux beaux spécimens. Tout d’abord, « devenir terroriste » : j’espère que celui qui est arrivé ici avec cette demande n’a pas amené avec lui le FBI, la CIA et le MI5. Je suis sûr qu’un type bizarre me suivait dans la rue l’autre jour… Ensuite, « l’enfance d’Emmanuel Ethis ». Emmanuel Ethis est, pour rappel, un sociologue spécialiste de la culture et des Arts. Désolé pour celui qui espérait le faire chanter avec des photos compromettantes de son enfance, mais il faudra chercher ailleurs.

Bien, assez de Xiti maintenant, parlons des commentaires. J’avoue que j’en ai eu plus que prévu – corollaire logique d’un nombre de visites plus élevé que prévu. Je suis plutôt content d’avoir, pour l’instant, éviter grosso modo mes deux craintes : le « troll anti-sciences sociales – la théorie c’est de la merde pour des intellectuels boutonneux, moi qui suis sur le terrain je sais mieux que tout le monde et si t’es pas d’accord avec moi c’est que t’es un sale nazi/un connard de communiste » (très bel exemple ici pour ceux qui veulent), dont le populisme primaire a une sérieuse tendance à me hérisser le poil (peut-être une future note sur l’utilité de la théorie pour comprendre le monde), et le « t’es pas objectif, de toute façon on peut pas être objectif, sale libéral/socialiste à la con », très répandu lui aussi. Plutôt content de ce point de vue donc. Je m’efforce de réponde à chaque fois que c’est utile, donc n’hésitez pas. Je remercie également Pierre Maura et le Monolecte de s’être proposés pour m’aider à résoudre mes problèmes techniques.

N’hésitez pas non plus à m’écrire : uneheuredepeine@gmail.com. Je réponds également à chaque fois que nécessaire.

Voyons enfin mes propres impressions. Tout d’abord, la rédaction des notes s’est avérée plus compliquée que je ne le pensais. Peut-être que je me fixe des exigences trop hautes – en partie parce que je passe beaucoup de temps à me prémunir contre tout risque de troll1 et d’incompréhension. Du coup, je n’ai pas toujours un ton très détendu et je pense que j’ai souvent un côté un peu professoral qui peut irrité – on va dire que c’est une déformation professionnelle par anticipation… Je vais essayer de faire des notes plus détendues à l’avenir, à côté des longues notes plus sérieuses et austères – parce que je m’amuse quand même à les faire, on a les passe-temps qu’on mérite. Par contre, j’espère sortir de l’agrég et arrêter de faire des plans en trois partie, parce que zut à la fin.

En tout cas, je trouve qu’il y a un certain côté formateur à l’exercice, qui m’a obligé à redécouvrir certaines choses que j’avais tendance à oublier. Au moins un bon moyen de rester vigilant. J’ai aussi pu découvrir quelques excellents blogs que je ne connaissais pas – vous les trouverez en lien, là, juste à côté – ce qui fait toujours plaisir. Et il faut bien reconnaître que voir son travail cité par d’autres fait quand même du bien à la « self-esteem »… Je soupçonne beaucoup de chercheurs (et 90% des bloggueurs) d’avoir choisis cette carrière uniquement pour ça…

Pour le mois qui vient, les notes devraient être moins nombreuses. Je vais partir en vacance, puis je vais devoir déménager pour la capitale. J’aurais donc moins de temps que ce mois-ci. J’espère quand même faire deux ou trois notes – j’ai quelques idées sur le cannabis, les normes juridiques et sociales, ou encore la fiscalité… Mettez donc le blog dans votre agrégateur pour ne rien rater !

Je reprendrais à la rentrée, avec peut-être des remarques plus personnelles sur mes tribulations dans la grande famille de l’éducation nationale – ce qui ne va pas arranger l’anonymat – si le besoin d’extérioriser se fait sentir.

Je pense avoir tout dit pour ce premier bilan… J’en ferais un deuxième dans, disons, trois mois. En attendant, je vais peut-être commencer à préparer mes cours, moi…

1 Shlaguevuk2.

2 Comprend qui peut.


5 commentaires:

Pierre Maura a dit…

A toi Paris, à moi les Charentes... Aaahh, les joies de l'affectation.

Enro a dit…

"j'espère que ces 19 personnes recherchaient toutes mon blog, parce que sinon c’est assez bizarre comme recherche"

Chercher "une heure de peine" dans Google, ça peut être aussi pour remttre le doigt sur la citation dont on a oublié la source ou le texte exact. A part ça, longue vie à ce blog (et vive les billets détendus, aussi) !

Badtz a dit…

@enro : c'est vrai que j'aurais pu y penser... Comme quoi, le blog, ça rend un peu égocentrique aussi.

frednetick a dit…

Tu (sur le net tout le monde se tutoie, c'est comme ça il va falloir t'y faire) es déjà dans mon agrégateur.

Pour ce qui est des critiques socialo et/ou intellectuel, le contenu de tes premiers posts ne prêtent guère à ce genre de remarques.

Et oui la force du rézo est grande (2.000 visiteurs en 3 jours pour moi aussi :)..

Le monolecte? Que voilà de bonnes fréquentations!!

André de Châteauvieux a dit…

Remarque : les 3290 visites peuvent inclure les "visites" ie les accès en écriture de l'administrateur...
(je n'utilise pas Xiti mais c'est le cas dans mon outil de suivi)
Le symbole "[-]" correspond à la page d'accueil.
Bravo pour votre blog

Enregistrer un commentaire

Je me réserve le droit de valider ou pas les commentaires selon mon bon plaisir. Si cela ne vous convient pas, vous êtes invités à aller voir ailleurs si j'y suis (indication : c'est peu probable).