Une question de légitimité

J'étais resté assez vague dans la première note quant à mon statut personnel, me bornant à signaler que je commencerais à enseigner les SES en lycée dès l'année (scolaire) prochaine. Je peux aujourd'hui préciser un peu plus, afin de m'assurer cette légitimité nécessaire à la considération de mon discours et de mon blog : je suis agrégé de sciences sociales.

La-dessus, je vais faire le maximum pour que la célébration afférente à cet évènement personnel ne retarde pas la publication de la première "vraie" note - laquelle est en cours de rédaction. Je peux d'ailleurs vous dire qu'il y sera question de la délinquance des mineurs - une de mes petites obsessions personnelles. En ligne vendredi au plus tard.

4 commentaires:

Pierre M a dit…

Bonjour,

Bienvenue dans la blogosphère des sciences sociales. Et félicitations pour l'agregation. Je vois que, professionnellement, nous en sommes au même point, à la différence que je viens d'avoir le Capes, et non l'Agreg. Tellement au même point que j'ai également ouvert un blog pour parler de sciences sociales : http://ecosociopo.blogspot.com

En attendant de te lire !

davveld a dit…

Allez, ça y est, Une heure de peine a été intégrée par mon agrégateur de flux RSS.

Un nouveau blog de Badtz, dont l'idée semble avoir mûri... C'esr prometteur !

Babou a dit…

C'est étonnant ces blogs de néo-profs de SES qui s'ouvrent en cette période estivale. Je viens moi-même également d'obtenir mon capes de SES et j'ai depuis quelque temps l'envie d'ouvrir un blog de vulgarisation de notre discipline. Sans doute une belle émulation et communauté naîtra entre nous.

Bon courage pour la suite du blog, mais également pour les débuts dans l'enseignement.

Badtz a dit…

@Babou : je pense que nous avons une amie commune, également agrégée dans la même académie que moi :)

Enregistrer un commentaire

Je me réserve le droit de valider ou pas les commentaires selon mon bon plaisir. Si cela ne vous convient pas, vous êtes invités à aller voir ailleurs si j'y suis (indication : c'est peu probable).